ActualitésActualités

Rencontre officielle du Premier ministre japonais M. NODA et du Premier ministre français
M. FILLON

26 octobre 2011

 

 

Dimanche 23 octobre de 12h35 à 15h00, le Premier ministre Yoshihiko NODA a reçu à sa résidence le Premier ministre français François FILLON, en visite officielle au Japon, pour un entretien et un déjeuner au cours desquels ils ont abordé les thèmes suivants :

1. En ouverture
M. NODA a souhaité la bienvenue à M. FILLON pour sa cinquième venue au Japon et l'a remercié pour sa visite la veille de la ville de Ishinomaki, une des zones sinistrées lors du grand séisme de l'Est du Japon. Il a déclaré que le Japon espérait accueillir sur son sol de nombreux Français, aussi bien pour les affaires que pour les études ou le tourisme. De son côté, M. FILLON a tenu une nouvelle fois à rendre hommage au courage et à la dignité du peuple japonais lors du désastre de mars 2011 et a rappelé que la France poursuivrait ses effort pour soutenir le Japon. Il a également exprimé le souhait que les relations franco-japonaises se renforcent encore durant le mandat de M. NODA.

2. La reconstruction du Japon et la prise en charge du risque nucléaire
M. NODA a expliqué que le Japon devait tirer les leçons de l'incident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima Dai-ichi afin de contribuer à l'amélioration de la sûreté nucléaire sur le plan international. Compte-tenu des efforts effectués par le Japon pour fournir aussi rapidement que possible des informations précises sur l'état de la centrale en question et la sécurité des produits alimentaires, il a demandé à l'Union Européenne de se baser sur ces données objectives pour évaluer la situation. M. FILLON a rappelé à cette occasion que la France était prête à intensifier sa coopération avec le Japon dans les domaines du nucléaire et des politiques énergétiques.

3. Le sommet du G20
M. FILLON a résumé les objectifs de la France en ce qui concerne le sommet du G20 qui se déroulera sous sa présidence à Cannes début novembre. Les deux ministres se sont mis d'accord sur la nécessité d'une coopération entre le Japon et la France afin de déterminer la réaction à adopter face à la conjoncture économique mondiale, y compris la question primordiale de la dette européenne.

4. Le projet d'APE entre le Japon et l'Union Européenne et la situation économique franco-japonaise
M. NODA a appelé la France à apporter son soutien aux négociations et à la conclusion d'un Accord de Partenariat Economique (APE) entre le Japon et l'Union Européenne dont la réalisation serait bénéfique aux deux pays. M. FILLON a rappelé que son gouvernement s'est prononcé en faveur d'un tel accord, mais qu'une partie du monde économique français avait exprimé des appréhensions quant à ses conséquences. M. NODA s'est par conséquent engagé à promouvoir de son mieux la réforme des règlementations et la mise en place d'un accord de libre-échange.
Concernant la demande de M. FILLON en faveur d'une reprise rapide des importations de viande de bœuf française, M. NODA a admis qu'il était nécessaire de réévaluer la situation à la lumière des connaissances scientifiques les plus récentes, dix ans s'étant écoulés depuis la mise en place des mesures contre l'ESB (Encéphalopathie Spongiforme Bovine).

5. Le renforcement des partenariats stratégiques
MM. NODA et FILLON se sont accordés sur le fait que le Japon et la France sont des partenaires importants dans de nombreux domaines grâce au partage de valeurs communes fondamentales, et qu'il leur est nécessaire de renforcer leur collaboration pour la résolution de divers problèmes locaux et internationaux, notamment par la mise en place rapide des pourparlers stratégiques décidés en mai entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays.

6. Autres sujets
Lors de la conférence de presse tenue à partir de 13h30 au sein de la résidence officielle du Premier ministre NODA, MM. NODA et FILLON ont rappelé l'importance des thèmes abordés lors de leur entretien. Ils ont ensuite présenté leur déclaration conjointe sur l'énergie nucléaire et la politique énergétique, et annoncé la signature d'un accord général de sécurité portant sur l'échange de données classifiées.

Au cours du déjeuner qui a suivi cette rencontre, ils ont à nouveau discuté du programme de reconstruction du Japon et des mesures concernant l'énergie nucléaire et le domaine énergétique. Ils ont ensuite évoqué la situation de l'Asie de l'Est, en particulier celle de la Corée du Nord, ainsi que les préparatifs du Japon en vue de son adhésion à la Convention de la Haye.


barre de menu gauche
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
  • 2008
  • 2007
  • Relations bilatérales