ActualitésActualités

Visite de courtoisie du Ministre des Affaires étrangères GEMBA au Premier ministre AYRAULT, le 16 octobre 2012

Le Ministre des Affaires étrangères Koichiro GEMBA a profité de sa visite en France pour rencontrer le Premier ministre Jean-Marc AYRAULT.
Leur entretien, qui a eu lieu le mardi 16 octobre 2012, a porté sur les points suivants :

1. Monsieur AYRAULT a tout d'abord rappelé que les rencontres de haut niveau avaient été particulièrement fréquentes récemment, citant par exemple l'entretien du Premier ministre Yoshihiko NODA et du Président de la République française François HOLLANDE lors du sommet du G8 à Camp David et les deux rencontres entre les Ministres des Affaires étrangères Koichiro GEMBA et Laurent FABIUS, preuves de la vitalité des relations franco-japonaises et de la volonté du gouvernement HOLLANDE de renforcer les coopérations entre les deux pays.

Monsieur GEMBA a quant à lui déclaré qu'il s'agissait déjà de sa 4ème rencontre avec Monsieur FABIUS, si l'on inclut la période avant que celui-ci n'entre au gouvernement, et a rappelé que le but de sa visite en France était d'effectuer le dialogue stratégique pour l'établissement de relations de partenariat exceptionnelles.

2. Économie européenne et Accord de partenariat économique (APE) entre l'Union européenne et le Japon

Monsieur GEMBA a indiqué que le Japon contribuait de manière active à l'économie européenne grâce à l'achat d'obligations du Fonds européen de stabilité financière (FESF) et sa coopération avec le FMI, et qu'il poursuivrait à l'avenir ses efforts en ce sens.
Monsieur GEMBA a également demandé le soutien de Monsieur AYRAULT pour permettre aux négociations visant à la conclusion d'un APE entre l'Union européenne et le Japon de démarrer au plus vite et de rendre ainsi possible la mise en place de ce projet de haut niveau. Il a enfin rappelé que de nombreuses entreprises japonaises étaient implantées en France et contribuaient à l'emploi et à l'économie de par leurs investissements.

Monsieur AYRAULT a déclaré qu'il souhaitait effectivement encourager les entreprises japonaises à renforcer leur présence en France, soulignant que le Japon était le premier pays asiatique à investir en France.
En ce qui concerne le FESF, Monsieur AYRAULT a remercié le Japon pour sa contribution et indiqué que des efforts communs étaient nécessaires afin d'éviter toute répercussion de la situation économique européenne sur l'économie mondiale, dont celle du Japon. Il s'est montré favorable à la mise en place rapide de négociations pour la conclusion d'un APE Union européenne - Japon, et a insisté sur l'importance de parvenir à une relation équilibrée entre le Japon et la France.

3. Monsieur GEMBA a ensuite présenté l'état actuel des relations sino-japonaises.

4. Enfin, Messieurs AYRAULT et GEMBA ont discuté de la position du Japon concernant sa politique vis-à-vis de l'énergie nucléaire et la ratification de la Convention de La Haye.


barre de menu gauche
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
  • 2008
  • 2007
  • Relations bilatérales