ActualitésActualités

Troisième session du dialogue stratégique franco-japonais (le 7 mai 2013)

Le Ministre des Affaires étrangères Fumio KISHIDA a rencontré le 7 mai dernier son homologue français, M. Laurent FABIUS, à l’occasion de son déplacement au Japon dans le cadre du troisième dialogue stratégique franco-japonais. Voici un résumé des points abordés durant cette rencontre :

1. Introduction
(1) Après lui avoir souhaité la bienvenue, le Ministre KISHIDA a signifié à son homologue français qu’il était pleinement conscient de la nécessité historique pour la France, patrie de la conception moderne de la liberté et des droits de l’homme, et le Japon, premier pays d’Asie à adhérer à la démocratie libérale, à collaborer à l’établissement d’un monde stable et libre. M. KISHIDA a également exprimé son souhait que la visite d’État du Président HOLLANDE débouche sur des réalisations à la hauteur de l’importance des relations franco-japonaises et permette l’établissement d’un « partenariat d’exception » entre les deux pays.

 (2) De son côté, M. FABIUS a déclaré que la France et le Japon entretenaient des relations extrêmement étroites et amicales, et qu’il partageait l’avis du Ministre KISHIDA. Il a également remercié le Japon d’avoir officiellement invité le Président HOLLANDE à effectuer une visite d’État et exprimé son désir que les deux gouvernements intensifient le rythme de préparation de cette visite pour en garantir le succès.

2. Relations bilatérales (dans le cadre de la visite d’État du Président HOLLANDE)
(1) Le ministre KISHIDA, rejoint en cela par M. FABIUS, a exprimé sa volonté de faire que la visite d’État du Président HOLLANDE soit fructueuse dans les trois domaines suivants :

Politique et Sécurité:le Japon et la France, qui partagent des valeurs, des intérêts et des responsabilités communs, doivent collaborer pour assurer la stabilité de la communauté internationale.

Économie: Afin de bénéficier mutuellement des opportunités de croissance, les deux pays doivent développer leurs partenariats technologiques et industriels.

Culture:La France et le Japon doivent développer leur coopération afin de valoriser leur langue et leur culture respectives, notamment par une diffusion internationale de la culture japonaise via la France, pôle culturel mondial.

 

 (2) Enfin, les deux ministres se sont entendus pour renforcer l’échange d’informations relatives à la sécurité des ressortissants et des entreprises français et japonais en Asie comme en Afrique. Des mesures concrètes allant dans ce sens sont à l’étude.

3. Situation régionale
Les deux ministres ont échangé librement leurs points de vue sur la situation en Asie-Pacifique et en Afrique.

  • A. Asie - Pacifique
  • (1) Concernant la Corée du Nord, les deux ministres se sont entendus sur la nécessité pour la communauté internationale de continuer à envoyer un message fort affirmant qu’elle ne tolérera jamais la détention d’armes nucléaires par la Corée du Nord.
  • (2) Concernant les récents événements dans l’espace maritime de la zone Asie - Pacifique, le Ministre KISHIDA a présenté en détail l’analyse et la position du Japon. En outre, après avoir évoqué la vaste zone économique exclusive (ZEE) de la France, notamment dans le Pacifique sud, M. KISHIDA a déclaré que, le Japon et la France étant toutes deux des « nations maritimes du Pacifique », les deux pays partageaient une même responsabilité et des intérêts communs à œuvrer pour la stabilité de la région en y réaffirmant le principe fondamental de l’État de droit. Enfin, premier pas vers l’ouverture de nouveaux champs pour la coopération franco-japonaise, M. KISHIDA a présenté le déplacement en Nouvelle-Calédonie en février dernier du Vice-ministre parlementaire chargé des Affaires etrangères, M. Minoru KIUCHI.

M. FABIUS a déclaré qu’il demeurait essentiel que le Japon et la France poursuivent sans relâche leurs échanges de vue sur la situation stratégique dans la région Asie - Pacifique.


  • B. Afrique

Après que M. FABIUS lui a précisé les actions de la France visant à assurer la stabilité dans la région du Sahel et dans le reste de l’Afrique, M. KISHIDA a présenté les mesures prises par le Japon en vue de la Cinquième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD V). Dans le même temps, il a également indiqué l’intention du Japon de continuer à coopérer avec la France afin d’assurer la stabilité sur le continent africain.


barre de menu gauche
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
  • 2008
  • 2007
  • Relations bilatérales