ActualitésActualités

Discours du Premier ministre Shinzo ABE à l'occasion de la Cérémonie Commémorative de la Paix à Hiroshima, le 6 août 2015

Aujourd’hui en ces lieux, alors que nous inaugurons la Cérémonie Commémorative de la Paix d’Hiroshima commémorant le 70e anniversaire du bombardement atomique d’Hiroshima, je présente humblement mon profond respect aux mânes des nombreuses victimes de la bombe atomique. J’adresse également ma profonde sympathie à ceux et celles qui, aujourd’hui encore, continuent de souffrir des effets de l’explosion.

Soixante-dix ans ont passé depuis cette matinée tragique, où la bombe atomique qui a frappé cette ville d’Hiroshima a suffi à elle seule à emporter les précieuses vies de plus de 140 000 personnes et à transformer la ville en un champ de ruines. Durant cette catastrophe, même ceux qui échappèrent de peu à la mort furent condamnés à endurer au quotidien des souffrances indicibles.

En contemplant le paysage qu’Hiroshima offre aujourd’hui, on constate que la «Citée de l’Eau» a réalisé une impressionnante reconstruction pour devenir une ville mondiale dédiée à la paix et à la culture. En ce jour qui commémore les 70 ans de son bombardement nucléaire, je réalise à nouveau combien la paix est précieuse.

En tant que seul pays frappé par l’arme atomique, le Japon a l’importante responsabilité d’assurer la réalisation d’«un monde exempt d’armes nucléaires » en continuant de proposer des mesures réalistes et concrètes. Nous avons également le devoir de transmettre aux générations futures ainsi qu’au reste du monde les conséquences humanitaires catastrophiques.

En cette année de commémoration, il est particulièrement regrettable que la Conférence des Parties 2015 chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) de 2015 n’ait pu aboutir à l’adoption d’un accord final. Mais le Japon reste déterminé à fournir de plus grands efforts en faveur d’un «monde exempt d’armes nucléaire », tout en continuant d’appeler les états dotés d’armés nucléaires ainsi que l’ensemble des autres pays à coopérer. Preuve de notre détermination, le Gouvernement du Japon présentera un nouveau projet de résolution sur l’élimination totale des armes nucléaires lors de l’Assemblée générale des Nations Unies prévue cet automne.

Fin août, Hiroshima accueillera la réunion du Groupe de personnalités éminentes sur le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE) et la Conférence des Nations Unies sur les questions de désarmement, ainsi que la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du G7 l’an prochain. A travers ces conférences internationales, nous adresserons depuis cette ville, victime de l’arme nucléaire, des messages forts au reste de la communauté internationale. En outre, nous continuerons d’intensifier nos efforts pour réaliser un monde exempt d’armes nucléaires, en permettant aux dirigeants et aux jeunes générations à travers le monde de découvrir par eux-mêmes la tragique réalité d’un bombardement nucléaire.

Cette année, l’âge moyen des hibakusha – les victimes survivantes du bombardement – a dépassé pour la première fois les 80 ans. Cela fait également vingt ans que la Loi d’aide médicale aux survivants de la bombe atomique, destinée à fournir une aide aux personnes âgées victimes de la bombe atomique, a été promulguée. Nous continuerons de développer consciencieusement en leur faveur des mesures globales en rapport avec la santé, les soins médicaux et le bien-être.

En tenant compte notamment des sentiments des personnes qui ont demandé à être reconnues comme victimes d’une maladie atomique, nous ferons en sorte d’accèlérer l’étude de leurs demandes pour qu’elles puissent bénéficier de cette reconnaissance le plus rapidement possible.

Je terminerai en renouvelant mes plus sincères prières pour le repos éternel des victimes, en souhaitant le meilleur à leurs familles ainsi qu’aux survivants de la bombe, et en présentant mes voeux les plus sincères pour la sérénité de tous les participants et des habitants d’Hiroshima.


Le 6 août 2015
Shinzo ABE
Premier ministre du Japon


barre de menu gauche
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
  • 2008
  • 2007
  • Relations bilatérales