ActualitésActualités

Rencontre au sommet France - Japon, le 7 juin 2015

Le 9 juin 2015

En déplacement au château d’Elmau (Allemagne) pour le sommet du G7, le Premier ministre Shinzo ABE a rencontré le 7 juin 2015 à 11h45 (heure locale) pendant près de 25 mn Monsieur François HOLLANDE, Président de la République française. Durant cette rencontre au sommet, les deux dirigeants ont abordé les points suivants :

I. Introduction

(1) Le Premier ministre ABE a salué les progrès constants des relations franco-japonaises depuis la visite d’État au Japon du Président HOLLANDE en 2013, notamment dans le domaine de la coopération en matière de sécurité et de défense comme l’illustrent la tenue à Tokyo de la 2ème Rencontre des ministres des Affaires étrangères et de la Défense de la France et du Japon ou la signature d’un accord intergouvernemental sur le transfert des équipements et technologies de défense. De même, il a exprimé la satisfaction du Japon de voir la France s’impliquer dans la région Asie- Pacifique et signifié son désir de poursuivre la coopération entre les deux pays sur les questions de l’Afrique et du changement climatique, ainsi que dans le domaine des sciences et de la technologie.

(2) Après avoir exprimé son plaisir de retrouver [le Premier ministre japonais] à l’occasion de ce sommet, le Président HOLLANDE a souligné le renforcement des relations franco-japonaises depuis sa visite au Japon de 2013 et déclaré que la visite officielle en France du Premier ministre japonais en mai 2014 avait été l’occasion de développer le « partenariat d’exception » qui unit les deux pays dans les domaines politiques et économiques, de même que la 2ème Rencontre des ministres des Affaires étrangères et de la Défense de mars 2015 avait permis de solidifier leurs relations bilatérales en matière de défense et de sécurité. Enfin, le Président français a exprimé le souhait d’élargir le champ de la coopération franco-japonaise à d’autres domaines, comme celui des énergies renouvelables, en plus de continuer à contribuer à la paix et à la stabilité en Asie- Pacifique ainsi que dans le reste du monde, à la lutte contre le terrorisme et au développement de l’Afrique.

II. Sécurité et situation internationale

(1) Déclarant que, une fois adoptés les projets de loi pour la paix et la sécurité actuellement débattus à la Diète, ces derniers permettraient d’élargir les champs de coopération entre le Japon et la France, le Premier ministre ABE a appelé la France à soutenir les initiatives du Japon. Il a également exprimé les inquiétudes du Japon face à la brusque accélération des travaux de construction d’îles semi-artificielles par la Chine en mer de Chine méridionale, ainsi que son désir d’en faire part au gouvernement français.

(2) De son côté, le Président HOLLANDE a signifié son soutien aux actions prises par le Japon, qui demeure un allié et un partenaire essentiel de la France. Partageant les préoccupations japonaises sur la situation en mer de Chine méridionale, il a souligné l’importance d’une résolution par le dialogue et non par la violence pour garantir la paix et la stabilité:

(3) Sur la question ukrainienne, le Premier ministre ABE a déclaré s’être rendu en Ukraine, où il s’est entretenu avec le Président POROCHENKO. Tout en exprimant son soutien aux efforts de paix de la France, M. ABE a souligné l’importance pour toutes les parties de respecter les accords de Minsk, la nécessité de faire pression sur la Russie sans cesser de dialoguer avec elle, ainsi que le besoin de coopérer avec le G7. En réponse, le Président HOLLANDE a déclaré que le respect des accords de Minsk représentait la seule voie possible vers une résolution du conflit et qu’il était important de travailler ensemble avec les autres pays membres du G7. Concernant la Russie, il a rajouté que ce pays était un acteur indispensable à la résolution des dossiers syriens et iraniens et qu’il était par conséquent essentiel de continuer à dialoguer avec le gouvernement russe.

III. Changement climatique

(1) Exprimant ses attentes vis-à-vis des contributions du Japon pour la 21ème Conférence des parties de la Convention- cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21), le Président HOLLANDE a aussi signifié son désir de discuter de cette question lors du sommet du G7.

(2) Le Premier ministre ABE a quant à lui souligné l’importance d’associer les pays en développement au nouveau cadre. Pour ce faire, le Japon souhaite travailler conjointement avec la France pour faire en sorte que la COP21 établisse un cadre auquel tous les pays puissent adhérer. Il a enfin déclaré qu’à l’occasion de ce sommet du G7 il souhaitait présenter la position du Japon sur la réalisation d’objectifs aussi ambitieux que ceux des autres pays.

IV. Autres

(1) Après avoir évoqué l’accord obtenu lors du 23ème sommet UE – Japon qui s’est tenu le 29 mai dernier à Tokyo sur une conclusion rapide d’un accord de partenariat stratégique (APS) et l’adoption dans le courant de l’année d’un accord de principe sur un accord de partenariat économique (APE) entre le Japon et l’Union européenne, le Premier ministre ABE a souhaité pouvoir continuer à compter sur le soutien de la France.

(2) Le Président HOLLANDE a exprimé son intention d’envoyer son Premier ministre Manuel VALLS en visite au Japon cet automne, déclaration qui a été saluée par le Premier ministre japonais.

 


barre de menu gauche
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
  • 2008
  • 2007
  • Relations bilatérales