ActualitésActualités

Réunion "2+2", rencontre des ministres des Affaires étrangères et de la Défense Japon-France, le 6 janvier 2017

3ème session des consultations politico-militaires ministérielles (« 2+ 2 »)

Au cours de son déplacement en France, M. Fumio KISHIDA, Ministre des Le 6 janvier 2017, M. Fumio KISHIDA, ministre des Affaires étrangères du Japon, et Mme Tomomi INADA, ministre de la Défense du Japon, ont rencontré en France leurs homologues français, MM. Jean-Marc AYRAULT et Jean-Yves LE DRIAN, lors de la 3ème session des consultations politico-militaires ministérielles (« 2+2 »). Cette session de près de deux heures a consisté en un entretien suivi d’un dîner de travail et a donné lieu à la diffusion d’un communiqué conjoint.


1 Généralités

(1) Les quatre ministres ont manifesté la volonté ferme du Japon et de la France, « partenaires d’exception » qui partagent les mêmes valeurs fondamentales et la même responsabilité pour la paix et la sécurité internationales, de répondre ensemble aux défis sécuritaires mondiaux, comme dans la région Asie – Pacifique.
(2) Alors que le principe d’un ordre international reposant sur l’État de droit est remis en cause, les quatre ministres se sont entendus pour collaborer étroitement au maintien d’un bassin Indo-Pacifique libre et ouvert à travers le strict respect de l’État de droit sur les espaces maritimes.


2 Coopération en matière de sécurité et de défense

(1) Les quatre ministres ont convenu d’entamer les pourparlers sur un accord d’acquisition et de services croisés (ACSA).
(2) Tout en saluant la mise en œuvre en décembre dernier de l’accord relatif au transfert d’équipements et de technologies de défense entre le Japon et la France, ils ont décidé de l’inaugurer par la mise en place d’une coopération autour des drones de type UUV (Unmanned Underwater Vehicle) destinés à la lutte anti-mines.
(3)Les quatre ministres ont convenu de renforcer leur coopération dans différents domaines tels que le développement d’exercices conjoints comme ceux qui auront lieu à l’occasion de l’escale au Japon du groupe – école « Jeanne d’Arc » de la Marine Nationale (française), ou encore la collaboration en faveur du développement des capacités des pays asiatiques et africains en matière de sécurité maritime et de lutte contre le terrorisme.  
(4) Ils ont également exprimé leurs attentes dans la mise en place d’une coopération dans le domaine spatial, à commencer par les systèmes de surveillance spatiale (Space Situational Awareness ou SSA), ainsi que leur volonté de poursuivre leur collaboration en faveur du désarmement nucléaire.


3 Situation régionale

(1) Evoquant les tensions accrues de l’environnement sécuritaire en Asie – Pacifique suite aux évolutions en mers de Chine méridionale et orientale ainsi qu’en Corée du Nord, les ministres japonais ont exprimé leur souhait que la France renforce sa présence dans la région et qu’elle y apporte une approche plus constructive. En outre, les quatre ministres ont déclaré partager les mêmes craintes quant à la situation sécuritaire de cette région et vouloir y coopérer étroitement, notamment en faveur du strict respect de l’État de droit.
(2)Après avoir réitéré leurs profondes préoccupations face au développement des programmes nucléaires et balistiques par la Corée du Nord, ils ont appelé cette dernière à résoudre immédiatement la question des enlèvements de citoyens étrangers.
(3)Enfin, les quatres ministres ont eu un échange d’opinion sur la situation en Syrie, en Irak, en Iran et dans le reste du Moyen-Orient, ainsi qu’en Russie et en Ukraine.


barre de menu gauche
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
  • 2008
  • 2007
  • Relations bilatérales