Visite de courtoisie de M. Jean-Yves Le DRIAN, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, et de Mme Florence PARLY, ministre des Armées, au Premier ministre Shinzô ABE , Tôkyo, 26 janvier 2018


Le 26 janvier dernier à 18h25 (heure du Japon), le Premier ministre Shinzô ABE a reçu la visite de courtoisie de M. Jean-Yves Le DRIAN, ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, et de Mme Florence PARLY, ministre française des Armées. Étaient également présents, MM. Tarô KÔNO, ministre des Affaires étrangères, Itsunori ONODERA, ministre de la Défense, et Yasutoshi NISHIMURA, secrétaire général adjoint du Gouvernement. Durant leur entretien d’une trentaine de minutes, ils ont abordé les points suivants :

1. Après avoir évoqué la menace majeure que la Corée du Nord représente pour l’ensemble de l’Europe,notamment avec le lancement de ses missiles balistiques qui peuvent désormais atteindre Paris, le Premier ministre ABE a exprimé son souhait que la récente session des consultation politico-militaire ministérielles « 2+2 » marque une avancée dans les coopérations concrètes pour répondre aux défis pour la communauté internationale, à commencer à celui posé par la Corée du Nord.

2. En réponse, M. Le DRIAN a déclaré que le Japon était le seul pays avec qui la France organisait régulièrement chaque année des sessions de « 2+2 » et salué les avancées de la coopération nippo-française dans tous les domaines, dont celui de la sécurité et de la défense. De son côté, Mme PARLY a aussi reconnu la valeur des avancées de cette coopération en matière de sécurité et de défense et, tout en évoquant les exercices multilatéraux quadripartites Japon, France, Royaume-Uni, Etats-Unis de mai 2017, a rappelé sa volonté que le Japon et la France renforcent encore leur étroite collaboration pour la tenue d’exercices conjoints ou le développement d’équipements de défense.

3. En outre, ils ont aussi pu échangé sur la situation en Corée du Nord et sont pleinement convenus que les deux pays utilisent tous les moyens possibles pour exercer une pression maximale sur le régime de Pyongyang, y compris la pleine application des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies. Ils se sont également entendus sur l’importance de faire respecter l’État de droit sur les espaces maritimes.

4. Enfin, le Premier ministre ABE a parlé de l’organisation à Paris de « Japonismes 2018 » en cette année du 160e anniversaire d’amitié nippo-françaises, ainsi que de sa volonté de renforcer davantage la coopération entre les deux pays en matière de sécurité et de défense, mais aussi dans de nombreux autres domaines comme la culture et l’économie. Les deux ministres français ont approuvé déclarant que le Président MACRON était du même avis.