Relations bilatérales

Conférence ministérielle mondiale sur la prévention des catastrophes à Tohoku – Le monde offre son savoir aux zones sinistrées, les zones sinistrées partagent leur expérience avec le monde

La « Conférence ministérielle mondiale sur la prévention des désastres » s'est déroulée les 3 et 4 juillet dans la région du Tohoku, au Japon. Les séances plénières ont été tenues dans la ville de Sendai (département de Miyagi). Trois séances en groupe restreint ont été tenues dans les villes d'Ichinoseki (département d'Iwate), Ishinomaki (département de Miyagi) et Fukushima (département de Fukushima). La conférence a été organisée par le Ministère des Affaires étrangères, le Cabinet du Premier ministre, l'Agence pour la reconstruction, le Ministère de l'Aménagement du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, l'Agence japonaise de Coopération internationale (JICA), et co-organisée par le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), la Stratégie internationale pour la Prévention des Catastrophes (SIPC), le Bureau pour la coordination des affaires humanitaires (BCAH), les départements d'Iwate, Miyagi et Fukushima, et les villes de Sendai, Ichinoseki, Ichinomaki et Fukushima. Environ 500 personnes ont participé à la conférence, dont des représentants de 63 pays et de 14 organisations internationales, des représentants d'ONG nationales et internationales et des membres du secteur privé et de la société civile. Le Japon était représenté par le Premier ministre du Japon M. Yoshihiko NODA, le Ministre des Affaires étrangères M. Koichiro GEMBA, le Ministre chargé de la Reconstruction après le Grand séisme de l'Est du Japon et Ministre chargé de la Synthèse des mesures relatives au Grand séisme de l'Est du Japon M. Tatsuo HIRANO, et le Ministre d'Etat chargé de la Prévention des catastrophes naturelles M. Masaharu NAKAGAWA. En sa fonction de Président de la Conférence, M. Yoshihiko GEMBA a prononcé le résumé du Président en clôture de la rencontre. Un grand nombre d'évènements parallèles ont en outre été organisés en marge de la conférence par les secteurs public et privé, le milieu universitaire et la société civile.

Lors de la conférence, les participants ont réaffirmé la nécessité d'intégrer la prévention de risques et de bâtir des sociétés résilientes, l'importance de la sécurité humaine, la nécessité de maximiser la capacité de prévention des catastrophes en combinant mesures « hard » et mesures « soft », la nécessité de créer des partenariats entre toutes les parties prenantes, et l'importance de s'attaquer aux défis de type nouveau tels que le changement climatique et l'urbanisation. Par le biais de cette conférence, les participants ont signifié au monde entier qu'une « prévention des catastrophes pour le XXIe siècle » englobant tous ces éléments était désormais nécessaire. Ils ont également convenu que pour promouvoir celle-ci, il serait nécessaire d'intégrer la prévention de catastrophes au cadre de développement post-OMD, et établir un cadre d'action post-Hyogo fondé sur les résultats de cette conférence. Pour sa part, le Japon a exprimé son intention d'accueillir la troisième conférence des Nations Unies sur la prévention des catastrophes naturelles, et s'est engagé à une contribution de trois milliards de dollars pour la prévention des catastrophes au cours des trois prochaines années.

A l'occasion cette conférence, le Japon a affiché sa volonté de mener les efforts internationaux en matière de prévention des catastrophes, et a su établir le fondement des discussions qui mèneront à l'intégration de la prévention des catastrophes dans le cadre post-OMD et à la création d'un cadre d'action post-Hyogo efficace. En organisant des visites des zones sinistrées durant la Conférence, le Japon a en outre pu faire valoir ses efforts de reconstruction sur la scène internationale. Enfin, la participation d'une grande diversité d'acteurs (ministères, gouvernements locaux et organisations de la société civile, entre autres) aux nombreuses manifestations parallèles a servi à illustrer à la fois « l'importance des efforts conjoints de tous les acteurs vers la prévention des catastrophes » et « l'intégration de la prévention des catastrophes dans le courant principal ».

- Résumé du Président de la Conférence (en anglais)
http://www.mofa.go.jp/policy/environment/warm/cop/wmcdr_2012/chairs_summary.html

- Discours d'ouverture de M. Yoshikiko NODA, Premier ministre du Japon (en anglais)
http://www.kantei.go.jp/foreign/noda/statement/201207/03remarks_e.html

- Allocution de bienvenue de M. Koichiro GEMBA, Ministre des Affaires étrangères du Japon, lors de la cérémonie d'ouverture (en anglais)
http://www.mofa.go.jp/policy/environment/warm/cop/wmcdr_2012/fm_speech_1.html

- Allocution de clôture de M. Koichiro GEMBA, Ministre des Affaires étrangères du Japon, lors de la cérémonie de clôture (en anglais)
http://www.mofa.go.jp/policy/environment/warm/cop/wmcdr_2012/fm_speech_4.html


barre de menu gauche
  • Archives
  • Archives
  • Archives
  • Archives
  • Archives