Message de condoléances du Premier ministre ABE

Chère Madame Chirac,
 
   C’est avec une profonde tristesse et une vive émotion que j’ai appris le décès de Monsieur Jacques Chirac, cinquième Président de la Vème République française. Au nom du gouvernement et du peuple japonais, je vous présente mes condoléances ainsi qu’à vos proches, au gouvernement français et au peuple français.
 
   Le Président Chirac a dirigé la France pendant deux mandats de 1995 à 2007 et a grandement contribué à la paix et à la stabilité internationale en ces temps difficiles grâce à ses qualités uniques de leader. Fin connaisseur du Japon, Monsieur Chirac jouissait auprès du peuple japonais d’une grande popularité. Cette passion qu’il a eue pour la culture japonaise depuis qu’il était étudiant n’a cessé de croître et ne s’est jamais démentie à mesure que grandissaient ses responsabilités, Maire de Paris puis Président de la République, jusqu’à faire de lui un érudit reconnu dont la science s’était nourrie de ses nombreuses visites au Japon pendant plusieurs décennies, lui qui a œuvré sans répit aux échanges entre nos deux pays.
 
    En 1997, la cérémonie d’inauguration de la Maison de la Culture du Japon à Paris s’est tenue en présence de Monsieur Chirac. C’est dans cette Maison, dans le cadre de « l’Année du Japon en France », qu’ont eu lieu de nombreux évènements culturels. Elle est devenue dès lors le centre d’où rayonne la culture japonaise en présentant maîtres et artistes ou en organisant des activités pour un public toujours plus nombreux.
 
  Je conserve le souvenir vivant de son accueil chaleureux en France en janvier 2007 lors du sommet et du dîner organisés au Palais de l’Elysée.
 
    Je repense à son sourire plein de gentillesse et à son regard si vif. Gardant intacte en mémoire cette image de Jacques, je prie de tout mon cœur pour le repos de l’âme du grand homme politique et de l’irremplaçable ami.
 
Le 26 septembre 2019,
Première année de l’Ere Reiwa
Shinzo ABE
Premier ministre du Japon