5e RENCONTRE DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA DÉFENSE JAPON – FRANCE (Réunion « 2+2 »)

MM. Taro KONO, ministre des Affaires étrangères du Japon, et Takeshi IWAYA, ministre de la Défense du Japon, ont rencontré le 11 janvier dernier leurs homologues M. Jean-Yves Le DRIAN, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, et Mme Florence PARLY, ministre des Armées, à l'occasion de leur déplacement à Brest pour la 5e session des consultations politico-militaires ministérielles (« 2+2 »). Cette rencontre de près de 2h20 a consisté en un entretien (12h00 – 13h20) et un déjeuner de travail (13h30 – 14h30) et a donné lieu à la diffusion d’un communiqué conjoint.
 
  1. Généralités
 
  1. Les quatre ministres sont convenus que le Japon et la France, « partenaires d'exception » qui partagent les mêmes valeurs fondamentales et les intérêts stratégiques et qui assureront respectivement cette année la présidence des sommets du G20 et du G7, poursuivront leur étroite collaboration en faveur de la paix et la stabilité dans le monde.
 
  1. Le Japon et la France étant tous deux des nations maritimes et du Pacifique, les quatre ministres se sont entendus pour promouvoir des coopérations concrètes afin de garantir et de renforcer un espace indopacifique libre et ouvert. En ce sens, ils ont décidé le lancement d’un dialogue maritime global entre les deux pays, destiné notamment à concrétiser leur coopération dans le domaine maritime.
 
  1. Les quatre ministres ont salué la publication de la revue stratégique et de la loi de programmation militaire 2019-2025 en France, et des National Defense Programme Guidelines (NDPG) et du Mid-term Defense Program (MTDP, 2019-2023) au Japon.
 
  1. Coopération en matière de sécurité et de défense
 
  1. Tout en saluant la conduite d’un exercice conjoint à l’occasion de l’escale au Japon de la frégate Vendémiaire de la Marine nationale en février 2018, les quatre ministres sont convenus de conduire un exercice conjoint nippo-français à l’occasion du déploiement d’un groupe aéronaval autour du porte-avions Charles-de-Gaulle dans l’Océan Indien. Ils ont également de conduire, de manière pratique et régulière, des exercices et des manœuvres conjoints entre tous types de Forces de nos deux pays dans la région indopacifique.
 
  1. Dans les domaines tels que la sécurité maritime, notamment en matière de reconnaissance maritime (MDA), et l’aide pour le renforcement des capacités des pays d’Asie du Sud-Est et du Pacifique, les quatre ministres sont convenus d’accroître leurs synergies et, dans le même temps, de développer davantage leurs coopérations dans la région indopacifique.
 
  1. En matière d’armement et de coopération technologique, les quatre ministres ont salué le lancement d’une recherche conjointe portant sur la technologie de nouvelle génération de détection des mines, premier projet nippo-français de coopération en la matière.
 
  1. Afin de créer et de développer un cyberespace libre, équitable et sûr, les quatre ministres sont convenus de poursuivre leur étroite collaboration, notamment dans le cadre du dialogue nippo-français de cybersécurité. Ils ont également salué le renforcement de la coopération nippo-française dans le domaine spatial et confirmé leur volonté de renforcer davantage leur collaboration dans les deux domaines de la sécurité et des politiques civiles, notamment à travers la prochaine édition du dialogue global sur l’espace entre le Japon et la France.
 
  1. Situation régionale
 
  1. Les quatre ministres ont réaffirmé la nécessité d’un démantèlement complet, vérifiable et irréversible de l’ensemble des armes de destruction massive et des missiles balistiques de toutes portées de la Corée du Nord ainsi que d’une pleine mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations-Unies. Les ministres KONO et IWAYA ont hautement apprécié la décision de la France d’envoyer un navire et un avion de surveillance maritime au cours du premier semestre 2019 pour des activités de surveillance contre les activités maritimes illicites comme le transbordement. Les quatre ministres sont convenus de poursuivre leur collaboration étroite en vue d’une application totale des résolutions du Conseil de sécurité.
 
  1. Suite à leur échange de vues concernant la situation en Iran, y compris l’accord nucléaire iranien, les quatre ministres ont confirmé la volonté de continuer à coopérer étroitement entre le Japon et la France sur ces dossiers.
 
  1. En outre, ils ont de nouveau souligné l’importance d’un ordre maritime libre et ouvert, fondé sur l’Etat de droit, et exprimé leur forte opposition aux mesures  unilatérales qui aggravent  les tensions.
 
  1. Enfin, les quatre ministres ont eu un échange de vues sur le désarmement et la non-prolifération  nucléaires, ainsi que sur la situation en Syrie et en Russie.