Rencontre entre le Premier ministre KISHIDA et le président du Conseil européen MICHEL

2022/6/27
Rencontre entre le Premier ministre KISHIDA  et le président du Conseil européen MICHEL © Cabinet Public Affairs Office, Cabinet Secretariat
Rencontre entre le Premier ministre KISHIDA  et le président du Conseil européen MICHEL © Cabinet Public Affairs Office, Cabinet Secretariat
À l’occasion de son déplacement en Allemagne pour participer au Sommet du G7, le Premier ministre KISHIDA s’est entretenu le 27 juin 2022 à partir de 09h00 (16h00, heure du Japon) pendant une trentaine de minutes avec le président du Conseil européen Charles MICHEL. Voici le résumé de cette rencontre :
 
  1. En préambule, le Premier ministre KISHIDA a déclaré que le 28e sommet Japon - Union européenne en mai dernier avait donné lieu à des échanges fructueux, qui avait permis la publication d’une déclaration commune exhaustive, et salué la venue au Japon des deux présidents européens [M. MICHEL et Mme Von Der LEYEN] en pleine crise ukrainienne, la qualifiant de témoignage de l'importance que [l’UE] accorde à son partenariat stratégique avec le Japon, avec qui elle partage les mêmes valeurs. Il a aussi remercié le président MICHEL de s’être rendu à Hiroshima ainsi que pour le magnifique discours qu’il a prononcé au Musée du Mémorial de la paix. De son côté, le président MICHEL a remercié le Premier ministre KISHIDA pour ses efforts dans l'organisation de ce sommet nippo - européen et déclaré qu'il avait retiré une profonde impression de sa visite à Hiroshima. Il a aussi signifié sa volonté d'approfondir davantage les coopérations entre le Japon et l'UE et de collaborer au succès du Sommet du G7 à Hiroshima [en 2023].
 
  1. Les deux parties sont convenues du caractère indissociable de la sécurité en Europe et en Indopacifique, et qu'ils continueraient de collaborer étroitement dans la réponse à l’agression de l’Ukraine par la Russie ainsi qu’à la réalisation d’un « Indopacifique libre et ouvert », et ce afin de préserver l'ordre international fondé sur l'État de droit.
 
  1. Les deux parties ont également débattu de la situation en Indopacifique et sont convenues de rejeter toute tentative de modifier unilatéralement le statu quo par la force. Le président MICHEL ayant également déclaré que l'UE avait toujours soutenu et continuerait de soutenir le Japon concernant le dossier de la Corée du Nord et la question des enlèvements, les deux parties sont convenues que le Japon et l'UE poursuivent leur collaboration sur ce dossier.
 
Liens
Traduction provisoire et purement informative