Relations bilatérales

17ème session de la conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (COP17) : grande avancée vers la mise en place d'un nouveau cadre international

Monsieur HOSONO, ministre de l'Environnement, Monsieur NAKANO, vice-ministre parlementaire des Affaires étrangères, Monsieur KITAGAMI, vice-ministre parlementaire de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie, et Monsieur NAKANO, vice-ministre parlementaire de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche, ont participé à la 17ème session de la conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (COP17) qui s'est tenue à Durban, Afrique du Sud, du 28 novembre au 11 décembre.
Le Japon a assisté à la COP17 dans le but de s'accorder sur une voie claire vers l'objectif final, «l'adoption rapide d'un document légal nouveau, unique et global qui établira un cadre international juste et efficace auquel participeront toutes les économies majeures », ainsi que sur le début des travaux nécessaires. Durant la COP17, le Japon a contribué à l'avancée des négociations en faisant des propositions constructives comme la mise en place d'un nouveau groupe de travail.

Le ministre Hosono a expliqué, dans l'allocution qu'il a prononcée lors du débat de haut niveau, que le Gouvernement et le peuple japonais continuaient à mettre tout en œuvre sur les questions du changement climatique malgré la crise nationale qui fait suite au grand séisme de l'Est du Japon. En outre, le Japon a annoncé « la vision et les actions du Japon vers une croissance à faible émission de carbone et un monde résilient au changement climatique » (annexe 3) et proposé « une stratégie de croissance verte africaine – Vers une croissance à faible émission de carbone et un développement résilient au changement climatique (point essentiel) » (annexe 4) comme une de ses initiatives de lutte contre le réchauffement climatique. Il a également indiqué qu'il mettra en œuvre régulièrement le financement accéléré promis de 15 milliards de dollars d'ici 2012.
Le Japon accueille favorablement la série de décisions adoptée à la COP17. Cette réunion a produit des résultats significatifs, conformément à la position du Japon, comme la clarification de la voie vers la mise en place d'un cadre légal nouveau dans lequel chaque économie participera. En particulier, il se félicite de l'instauration d'un groupe de travail ad hoc sur la plate-forme de Durban, qui repose par ailleurs sur une proposition du Japon durant la COP17.
Concernant la mise en œuvre des accords de Cancún, des résultats réguliers ont été accomplis comme la définition de l'architecture de base du Fonds vert pour le climat et la finalisation des lignes directrices de mesure, de notification et de vérification (MRV) pour les mesures de réduction d'émissions des pays.
Le Japon maintient son engagement à mettre tout en œuvre pour stopper le réchauffement climatique.


barre de menu gauche
  • Archives
  • Archives
  • Archives
  • Archives
  • Archives