Relations bilatérales

Désarmement et Non-prolifération nucléaires

Seul pays à avoir souffert des bombardements atomiques pendant la guerre, le Japon exerce son leadership pour réaliser l’objectif d’un monde sans armes nucléaires, en proposant des mesures réalistes et en garantissant leur mise en œuvre constante.

 

  • 1.  Afin d'assurer le succès de la Conférence d'examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) en mai 2010, à savoir la relance du régime du TNP, le Japon est pleinement mobilisé pour contribuer à la conclusion d'un accord tourné vers l'avenir. A cette fin, les initiatives suivantes ont été prises : 

    1) Le Japon a pris une initiative vigoureuse lors de la Réunion des Ministres des Affaires étrangères du G8 en mars 2010 pour que celle-ci délivre un message ferme qui reflétait les convictions du G8 à l'égard de la Conférence d'examen du TNP.

    2 ) Après l'annonce du communiqué conjoint sur le désarmement et la non-prolifération nucléaires par les Ministres des Affaires étrangères du Japon et de l'Australie en février 2010, les deux pays ont soumis conjointement à la Conférence d'examen un document de travail sur les mesures concrètes pour le désarmement et la non-prolifération nucléaires. Les quatre documents de travail du Japon, y compris cette initiative nippo-australienne, ont fourni une bonne base aux discussions pour aboutir  à un accord à la Conférence. Dans la dernière phase de la Conférence, alors qu'elle était sur le point de s'enfoncer, le Ministre des Affaires étrangères OKADA, avec les ministres de cinq pays, a procédé à un appel d'urgence pour la solidarité des Etats Parties au TNP pour parvenir à un accord à la Conférence.
  • 2.  Il est essentiel de poursuivre les efforts pour maintenir le momentum actuel en faveur de la réalisation d'un monde sans armes nucléaires. Le Japon va se trouver au premier plan des efforts de la communauté internationale en liaison avec les pays partenaires et à travers les mesures suivantes : 

    1) Le Japon va contribuer à la mise en œuvre constante des plans d'action conclus lors de la Conférence.

    2) Le Japon va mener des discussions à haut niveau pour bâtir un monde dont le risque nucléaire est diminué, ceci étant une étape intermédiaire pour parvenir à un monde sans armes nucléaires.

    3) Le Japon va mener les efforts internationaux pour promouvoir l'éducation sur le désarmement et la non-prolifération d'ici à mars 2011.

    4) Le Japon va intensifier ses efforts en faveur de la non-prolifération nucléaire afin d'empêcher la réémergence d'Etats possédant des armes nucléaires (la résolution de la question nucléaire de la Corée du Nord et de l'Iran, l'universalisation du Protocole additionnel de l'AIEA, le renforcement de la sécurité nucléaire et celui de l'AIEA).

barre de menu gauche
  • Archives
  • Archives
  • Archives
  • Archives
  • Archives