Réunion ministérielle pour le lancement de la « Coalition de la Haute Ambition pour la Nature et les Peuples » : Message vidéo du ministre japonais de l’Environnement Monsieur KOIZUMI Shinjiro

2021/1/13

 

○ Cette réunion est une étape cruciale sur le chemin menant à la COP15 et c’est pour moi un honneur et un plaisir d’y participer. Monsieur le Président, je tiens à vous remercier, vous et tous ceux qui ont contribué à l’organisation de cette réunion et du One Planet Summit, malgré les circonstances difficiles.

○ En premier lieu, je voudrais annoncer l’engagement du Japon dans la Coalition de la haute ambition. En collaboration avec ses nombreux pays membres, le Japon s’efforcera de fixer des objectifs ambitieux et réalistes dans le « Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 ».

○ En octobre dernier, le Premier ministre SUGA a déclaré que le Japon s’engageait à réduire à zéro ses émissions de gaz à effet de serre pour atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050. Il a également rejoint l’Alliance pour l’ambition climatique. Pour ma part, je ne ménagerai aucun effort en vue de l’inscription de cet objectif de neutralité climatique à horizon 2050 dans la loi et de sa concrétisation. Je crois fermement que cela contribuera considérablement à la résolution des problématiques de perte de biodiversité.

○ J’aimerais rappeler ici, que le Japon impulse, avec de nombreux partenaires, l’ « Initiative SATOYAMA ». Cette initiative, qui souligne l’importance des ressources naturelles locales, encourage la construction de communautés locales dynamiques à travers l’utilisation durable de ces ressources et est parfaitement en ligne avec l’objectif de la Coalition de la haute ambition.

○ Une communauté locale dynamique saura non seulement s’attaquer aux problématiques liées à la perte de biodiversité, mais également se montrer résiliente face à l’intensification des catastrophes naturelles dues au changement climatique et à l’apparition de nouvelles maladies infectieuses. Face à ces enjeux, le Japon continuera à promouvoir l’Initiative SATOYAMA à travers le « Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 ».

○ De même, en réponse à la crise du coronavirus, redessinons ensemble notre économie et notre société et tendons vers la vision à horizon 2050 partagée à Aïchi pour « vivre en harmonie avec la nature ».

○ Arigato ( Merci) .