Victimes des manifestations au Myanmar (déclaration du YOSHIDA Tomoyuki, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères du Japon)

2021/2/21
  1. Le gouvernement du Japon condamne fermement la situation au Myanmar où des tirs sur des manifestants par les forces de sécurité birmanes ont fait des victimes parmi les civils. Le Japon présente ses condoléances aux familles des victimes et témoigne sa profonde sympathie aux blessés.

  2. L'utilisation de la force armée contre des manifestations pacifiques ne peut être tolérée. Le gouvernement japonais demande instamment aux forces de sécurité birmanes de cesser immédiatement tout recours à la violence contre les civils.

  3. Il réitère avec insistance son appel aux militaires birmans pour libérer la conseillère spéciale de l'État Daw Aung San Suu Kyi et toutes les personnes arrêtées, ainsi que pour rétablir le plus tôt possible les instances politiques démocratiquement élues.

 Traduction provisoire et purement informative
Article original (en anglais)
 
Liens
Relations Japon - Myanmar