Entretien téléphonique des ministres des Affaires étrangères du Japon et de la Chine

2021/4/5
Le 5 avril 2021 à partir de 18 heures, et pendant une heure et 30 minutes, le ministre des Affaires étrangères MOTEGI Toshimitsu s’est entretenu par téléphone pendant 90 mn avec M. Wang Yi, conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine. Voici un résumé de leur entretien.
 
  1. Les deux ministres ont confirmé l'importance pour leurs deux nations, en tant que grandes puissances responsables, d’apporter leurs contributions à la communauté régionale et internationale. Ils ont exprimé leur désir de faire progresser les échanges et les dialogues dans de nombreux domaines en vue du 50e anniversaire de la normalisation des relations diplomatiques entre le Japon et la Chine l'année prochaine.
 
  1. Le ministre MOTEGI a fait part de sa profonde inquiétude quant aux intrusions des garde-côtes chinois dans les eaux territoriales japonaises autour des îles Senkaku, à la loi chinoise sur la fonction garde-côtes, à la situation en mer de Chine méridionale et à Hong Kong ou encore la situation des droits de l'Homme dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, et a réclamé instamment que des mesures concrètes soient prises. Il a également réitéré sa demande d’une levée rapide des restrictions sur les importations de produits alimentaires japonais.
 
  1. Les deux ministres ont confirmé qu’ils poursuivraient leurs discussions sur les relations économiques nippo-chinoises, notamment sur la création d'un environnement commercial véritablement juste, équitable et stable. Ils sont également convenus de continuer à  dialoguer sur le nouveau coronavirus (COVID-19) et d'approfondir leur dialogue sur les défis climatiques.
 
  1. Les deux ministres ont eu un échange d’opinions sur la situation nord-coréenne et internationale. Concernant la Corée du Nord, ils ont confirmé leur volonté de travailler ensemble à sa dénucléarisation et sont convenus de l’importance d’appliquer pleinement les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies qui s’y rapportent. En outre, le ministre MOTEGI a demandé la compréhension et le soutien de la Chine pour une résolution rapide de la question des enlèvements, et le ministre Wang Yi l’a assuré de son soutien continu. Les deux ministres ont aussi eu un échange d’opinions sur la situation au Myanmar. Le ministre MOTEGI a souligné l’appel appuyé du Japon aux militaires birmans pour qu’ils cessent immédiatement de recourir à la violence, qu’ils libèrent les personnes détenues et rétablissent le plus tôt possible les institutions élues démocratiquement. Les deux ministres sont convenus de l'importance que la communauté internationale collabore en vue de la situation au Myanmar.
 
Liens connexes
Traduction provisoire et purement informative
Article original (en anglais)