Sommet des dirigeants de l'ASEAN (déclaration du ministre des Affaires étrangères MOTEGI Toshimitsu)

2021/4/27
  1. Le gouvernement du Japon salue la publication d’un consensus en cinq points, fruits des discussions sur le Myanmar lors du Sommet des dirigeants de l'ASEAN qui s'est tenu le 24 avril dernier, comme un premier pas vers une amélioration de la situation. Le gouvernement du Japon salue les efforts déployés par l'ASEAN pour résoudre la question birmane.
 
  1. Il considère notamment comme positif la mention dans la Déclaration du Président de la nécessité d’un arrêt immédiat des violences au Myanmar et de la mise en place d'un dialogue constructif entre toutes les parties concernées. En outre, le gouvernement du Japon insiste de nouveau sur le fait qu’une libération rapide des personnes détenues constitue une base essentielle à un tel dialogue.
 
  1. Le gouvernement japonais a fait part de sa position aux États membres de l'ASEAN, par le biais notamment d’une série de réunions des ministres des Affaires étrangères et d’entretiens téléphoniques. Il est important de s'assurer qu’à l’avenir ce consensus aboutisse à des résultats concrets. Le Japon continuera de soutenir les initiatives de l'ASEAN en coordination avec les autres parties concernés, et appelle les militaires birmans à (1) cesser immédiatement de recourir à la violence, (2) à libérer les personnes arrêtées et à (3) rétablir rapidement la gouvernance démocratique.
 
  1. Dans ce cadre, le gouvernement du Japon poursuivra son étroite collaboration avec M. SASAKAWA Yôhei, envoyé spécial du Gouvernement japonais pour la réconciliation nationale au Myanmar.

Traduction provisoire et purement informative
Article original (en anglais)