Sommet virtuel Japon - Australie

2021/10/5
Le 5 octobre 2021 à partir de 11h00, le Premier ministre KISHIDA Fumio s’est entretenu pendant une vingtaine de minutes par visioconférence avec M. Scott MORRISON, Premier ministre du Commonwealth d'Australie. Voici le résumé de leur entretien.
 
  1. Le Premier ministre MORRISON a félicité M. KISHIDA pour sa nomination au poste de Premier ministre du Japon, ce dont l’a remercié le Premier ministre japonais. Les deux responsables sont convenus de renforcer davantage le « partenariat stratégique spécial » entre le Japon et l’Australie et de poursuivre leur collaboration pour la réalisation d'un « Indopacifique libre et ouvert ».
 
  1. Concernant les relations nippo - australiennes, les Premiers ministres ont affirmé qu'ils allaient (1) approfondir leur coopération dans le domaine économique ainsi qu’en matière de sécurité et de la défense, (2) renforcer les interactions avec leurs alliés et les pays ayant les mêmes positions  notamment dans le cadre du « Quad » (Dialogue de sécurité quadrilatéral  Japon - Australie - Inde - États-Unis afin de contribuer à la paix et à la prospérité dans la région indo-pacifique, et (3) coopérer face aux défis globaux comme le changement climatique.
 
  1. Au cours de ces échanges, le Premier ministre KISHIDA a déclaré que le Japon se réjouissait de l'établissement du nouveau partenariat trilatéral  (AUKUS) entre l’Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis. Les deux Premiers ministres sont également convenus de s’opposer fermement à toute pression économique et tentative unilatérale de changer par la force le statu quo en mers de Chine orientale et méridionale.
 
  1. Sur la Corée du Nord, le Premier ministre KISHIDA a condamné les récentes activités nucléaires et balistiques de ce pays, qui menacent la paix et la sécurité du Japon, de la région, voire de la communauté internationale, et a salué la réponse australienne contre les transferts de navire à navire (ship to ship transfert). En outre, les deux Premiers ministres ont confirmé qu'ils continueraient de collaborer sur la question nord-coréenne, y compris celle des enlèvements.
 
Liens
 

Traduction provisoire et purement informative

Article original (en anglais)