Réunion d'informations par visioconférence à destination du gouvernement de la République de Corée sur l'état actuel des eaux traitées par filtration (ALPS) de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi (TEPCO)

2021/12/4
Le 3 décembre 2021 s’est tenue par visioconférence une réunion d'informations à destination du gouvernement de la République de Corée (ROK) sur l'actualité de la gestion des eaux traitées par filtration ALPS (Advanced Liquid Processing System) de la centrale de Fukushima Dai-ichi (TEPCO).
 
Le Japon était représenté par le Ministère des affaires étrangères (MOFA), l’Agence pour les ressources naturelles et l'énergie (ANRE), le Ministère de l'économie, du commerce et de l'industrie (METI) et des responsables de TEPCO. La République de Corée était représentée par des représentants des différents organes gouvernementaux concernés, notamment le Bureau de coordination des politiques gouvernementales, le Ministère des Affaires étrangères, la Commission sur la Sûreté et la Sécurité Nucléaires (NSSC), l'Institut coréen de la Sûreté Nucléaire (KINS) et le Ministère des Océans et de la Pêche.
 
  1. Durant cette réunion, la partie japonaise a présenté le rapport d’évaluation de l'impact radiologique sur le public et l'environnement marin des rejets en mer des effluents après traitement par filtrage ALPS publié le 17 novembre dernier par TEPCO. Ils ont ensuite répondu aux questions des participants.
 
  1. Le Ministère des Affaires étrangères et l'ANRE ont expliqué que le gouvernement japonais adopterait des mesures basées sur les normes et les pratiques internationales, en tenant pleinement compte de l'impact sur l'environnement ainsi que la santé et la sécurité de la population. De son côté, TEPCO a expliqué que les évaluations sur l'impact radiologique sur le public et l'environnement marin, réalisées conformément à la méthodologie appliquée au niveau international, montraient des taux bien inférieurs aux limites d’exposition aux rayonnements.
 
  1. Le gouvernement du Japon veillera à ce que les ministères et agences concernés continuent d'informer de la situation sur le site de la centrale de Fukushima Dai-ichi dans un souci de clarté et de transparence.
 
(Référence) Eau traitée par filtration ALPS
Eaux ayant subi divers systèmes de traitement, dont le filtrage ALPS (Advanced Liquid Processing System), pour s’assurer que les taux des substances radioactives autres que le tritium restent inférieurs aux normes réglementaires de sécurité.
 
Liens
Désarmement et non-prolifération, usage pacifique des technologies nucléaire
 

Traduction provisoire et purement informative

Article original (en anglais)