Rencontre virtuel des ministres des Affaires étrangères du Japon et de l'Équateur

2022/6/23
Le 23 juin 2022 à partir de 09h10, le ministre des Affaires étrangères HAYASHI Yoshimasa s’est entretenu pendant près de 25 minutes par visioconférence avec M. Juan Carlos HOLGUÍN MALDONADO, ministre des Affaires étrangères et de la Mobilité humaine de la République de l'Équateur. Voici le résumé de leur entretien :
 
  1. Le ministre HAYASHI a déclaré que le Japon et l'Équateur, deux pays riverains du Pacifique, étaient des partenaires liés par une amitié de longue date et partageant les mêmes valeurs fondamentales, et a exprimé sa volonté d'élargir davantage le champs de la coopération bilatérale afin de réaliser un « Indopacifique libre et ouvert ». De son côté, le ministre HOLGUÍN MALDONADO a déclaré que l'Équateur attachait une grande importance à ses relations avec le Japon et signifié sa volonté de développer davantage les relations entre les deux pays.
 
  1. Les deux ministres sont convenus de promouvoir davantage une coopération bilatérale amicale, comprenant également le renforcement des relations économiques. Pour sa part, le ministre HOLGUÍN MALDONADO a remercié le Japon pour son aide dans la lutte contre la COVID-19 et déclaré que les multiples coopérations développées par le Japon jusqu’à présent avaient grandement contribué au développement de l'Équateur, ce pour quoi il lui a exprimé ses profonds remerciements.
 
  1. Les deux ministres ont condamné la récente agression de l’Ukraine par la Russie et, partageant la même analyse qu’un changement unilatéral du statu quo par la force représentait une situation grave à même d’ébranler les fondements de l'ordre international, sont convenus de la nécessité de collaborer étroitement face à cette situation.
 
  1. En outre, les deux pays devant occuper l’année prochaine une siège de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, le ministre HAYASHI a déclaré vouloir collaborer étroitement avec l’Équateur dans et hors du cadre du Conseil de sécurité à sa réforme comme à celle de l’ensemble des organes des Nations Unies, ainsi qu’á un renforcement de leur fonctionnement.
 
  1. Les deux ministres ont également débattu de la situation régionale en Asie de l'Est, notamment du dossier de la Corée du Nord avec, en premier lieu, la question des enlèvements. Ils ont ainsi confirmé qu’ils continueraient de  collaborer sur ces questions.
 
Liens
Traduction provisoire et purement informative