Visioconférence au sommet Japon - Australie

2022/1/6
Le 6 janvier 2022, le Premier ministre KISHIDA Fumio s’est entretenu avec M. Scott MORRISON, Premier ministre du Commonwealth d'Australie, lors d’une  visioconférence au sommet.
Dans un premier temps, les deux chefs de gouvernement ont participé à partir de 13h00 et pendant une quinzaine de minutes à la cérémonie de signature de l'accord d'accès réciproque (RAA) Japon - Australie, suivie à partir de 13h25 d’une visioconférence au sommet de près de 105 mn, à l’issue de laquelle une  déclaration conjointe a été publiée (texte en anglais / traduction provisoire en japonais).
 
  1. Cérémonie de signature de l'accord d'accès réciproque (RAA) Japon - Australie
Les deux Premiers ministres ont signé un accord d'accès réciproque (RAA) entre le Japon et l’Australie. Lors de la cérémonie de signature, les deux hommes ont salué la signature de cet accord, qui portera la coopération nippo - australienne en matière de sécurité et de défense à un nouveau niveau, et signifié leurs attentes quant aux futurs développements de leurs relations bilatérales.
 
  1. Visioconférence au sommet Japon - Australie
 
A) Remarques générales
Les deux Premiers ministres sont convenus de renforcer les liens entre les deux « partenaires stratégiques spéciaux » que sont le Japon et l’Australie, ainsi que de traduire de manière concrète leur engagement en faveur de la réalisation d'un « Indopacifique libre et ouvert ».
 
B) Coopération en matière de sécurité et de défense
Les deux Premiers ministres ont de nouveau salué la signature de l'accord d'accès réciproque (RAA) Japon - Australie. Le Premier ministre KISHIDA a affirmé que cet accord, le premier de ce type pour le Japon, constituait une avancée historique. De même, il a signifié qu'il considérait la coopération nippo - australienne en matière de sécurité et de défense constituerait pour le Japon un modèle récurrent dans le renforcement de ses coopérations en matière de sécurité et de défense. De son côté, le Premier ministre MORRISON a déclaré que le Japon était le plus proche et l’unique « partenaire stratégique spécial » de l’Australie en Asie et que la signature de l'accord d'accès réciproque (RAA) entre le Japon et l'Australie reflétait la solidité de cette relation. Il a poursuivi en soulignant que cet accord marquait un nouveau chapitre dans le renforcement de la coopération en matière de sécurité et de défense entre les Forces d'autodéfense du Japon (JSDF) et l’ Force de défense australienne (ADF).
Les deux chefs de gouvernement sont également convenus de la nécessité de renforcer l’interopérabilité entre la Force d'autodéfense du Japon et la Force de défense australienne, d'élargir le champs des coopérations à de nouveaux domaines comme l'espace ou le cyberespace, et de développer les initiatives relatives à la sûreté et la sécurité économique, notamment en matière de coopérations relatives aux technologies critiques et de résilience des chaînes d'approvisionnement. En outre, les deux Premiers ministres sont convenus d’approfondir la collaboration bilatérale en matière de sécurité et de défense et ont partagé la volonté de publier le plus rapidement possible une déclaration conjointe Japon - Australie sur de nouvelles coopérations en matière de sécurité, qui servira de boussole aux deux pays pour leurs futures initiatives à long terme visant à élargir le champ des coopérations.
Enfin, le Premier ministre KISHIDA a renouvelé son soutien au partenariat AUKUS (Australie, Royaume-Uni, États-Unis), qui participe à garantir la paix et à la stabilité au niveau régional.
 
C) Questions régionales
Les deux Premiers ministres ont discuté de la situation en Corée du Nord et  condamné le lancement d’un missile balistique le 5 janvier dernier, qui constitue une violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies. Ils sont convenus que le programme nucléaire et balistique nord-coréen menace la paix et la stabilité du Japon, de la région voire de l’ensemble de la communauté internationale. Les deux dirigeants ont confirmé qu'ils continueraient de collaborer étroitement sur le dossier nord-coréen, notamment sur la question des enlèvements.
 
Ils sont aussi convenus de s'opposer fermement à toute tentative unilatérale de modifier le statu quo en mers de Chine orientale et méridionale.
 
D) Un « Indopacifique libre et ouvert »
Confirmant l'importance d'un engagement américain à moyen et long terme dans la région en vue de la réalisation d'un « Indopacifique libre et ouvert », les deux Premiers ministres sont convenus de collaborer avec les pays alliés et ceux  partageant les mêmes positions, notamment dans le cadre du Dialogue quadrilatéral pour la sécurité (Quad) Japon - Australie - Inde - États-Unis et du partenariat Japon - Australie - États-Unis. Ils ont également confirmé l'importance de collaborer avec leurs différents partenaires, notamment les pays d'Asie du Sud-Est, les États insulaires du Pacifique et les pays européens.
 
E) Désarmement et non-prolifération nucléaires
Le Premier ministre KISHIDA ayant signifié sa détermination d’initier des actions internationales dans le domaine du désarmement nucléaire, les deux chefs de gouvernement sont convenus de collaborer étroitement en matière de désarmement et de non-prolifération nucléaires, y compris à travers l'Initiative de non-prolifération et de désarmement (NPDI).
 
F) Économie
Les deux Premiers ministres ont confirmé vouloir développer les échanges  économiques nippo - australiens via des partenariats public - privé, comme pour  le développement de nouvelles zones urbaines à l’ouest de l’agglomération de Sydney. Ils ont également confirmé l’approfondissement de leur coopération sur des défis globaux tels que le changement climatique et, à cet égard, sont convenus d'accélérer la transition énergétique de l’Asie et de développer leur coopération en matière de décarbonation, notamment celle via l’hydrogène.
 
Liens  

Traduction provisoire et purement informative

Article original (en anglais)